Version EN

Compagnie LE GUETTEUR


Créée en 1994 la Compagnie Le Guetteur s’implante Picardie, Hauts de France et débute par la présentation du Le Grand Vivant au Théâtre Jean Legendre de Compiègne. Par la suite de cette création la compagnie va connaître une implantation durable mais en pérégrination dans la Région : lAbbaye de Saint-Michel en Thiérache, Maison des Arts de Laon, Centre Culturel Abbeville, Château-Thierry et Soissons, Abbaye Royale Centre de Rencontre de Saint Riquier.

Les créations de la compagnie sont assumées par Luc Petton qui dès ses premières œuvres amorce un parcours singulier sur la scène chorégraphique française, se faisant notamment remarquer avec If et Oscar, qui tournent en France et à l'étranger. Les pièces suivantes, Polemos, Sur le fil de minuit , Sans abord réel confirment un intérêt du public et des professionnels qui s’affirmera à partir de 2004 dans son projet avec les oiseaux.

En 2005 Luc Petton crée La Confidence des Oiseaux. Cette pièce avec une trentaine d'oiseaux libres sur scène avec les danseurs, rencontre un véritable succès lors de son passage au Festival d'Avignon et au Théâtre national de Chaillot en 2008. L'aventure se poursuit avec SWAN pièce chorégraphique pour cygnes et danseuses, revisitant le mythe de Léda et le Lac des Cygnes, présentée en juin 2012 au Théâtre national de Chaillot devant un public toujours plus nombreux et émerveillé. Luc Petton poursuit son quadriptyque avec la création de Light Bird, pour danseurs et grues de Mandchourie, dont la première a été présentée à nouveau au Théâtre national de Chaillot en mai 2015.

Attentif à son répertoire, Luc Petton décide en 2013 de recréer sa pièce Oscar en version quatuor. Plus légère, adaptée aux les lieux les plus divers du territoire, elle permet une sensibilisation ciblée à travers des ateliers ludiques et une réflexion sur l'histoire de la danse. Une caractéristique importante compte tenu du travail de médiation que la Compagnie développe lors de ses différentes résidences.

L’équipe de danseurs pédagogues la Compagnie développe de nombreuses actions de sensibilisation sur les territoires, ayant à cœur de démocratiser l'accès à la culture chorégraphique. Un engagement que l’on retrouve dans le programme Culture à l’Hôpital auprès de personnes âgées, d'enfants handicapés, mais aussi dans les maisons d'arrêt.

La Compagnie participe dans l’Aisne au projet DEMOS (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) piloté nationalement par la Philharmonie de Paris. Les danseurs de la compagnie animent les ateliers danse de ce projet de démocratisation culturelle s’adressant à des enfants issus de quartiers et de zones rurales, qui bénéficie d’un accès à la musique classique par la pratique instrumentale en orchestre. Ce sont plus de 200 enfants touchés pour 100 heures d’ateliers.

En 2014, une résidence extraordinaire avec grues et danseurs est mise en place au Parc zoologique d'Amiens Métropole et parallèlement à la Maison de la Culture d'Amiens.

En 2016 La compagnie se lance dans le dernier volet de danse avec animaux en créant « Ainsi la nuit » pour rapaces, un loup, un vautour, danseurs et circassiens sur la thématique de la poétique de l’effroi.

Parallèlement Luc Petton entamera un cycle de courtes pièces sous le titre « DREAMS » conçue sur le principe de courts métrages plan-séquence pour le cinéma. Ce projet se prête à une exploitation dans toute sorte de lieu aussi bien en intérieur qu’en extérieur, scène, musée, chapelle, square..